CAROLINE MASSE

     

        Caroline MASSE est Comédienne et metteur en scène, formée depuis 1989 à travers différents cours, stages et compagnies.

 

        Après une première expérience de troupe de quatre années dans « Les Compagnons de l’Esquif », elle intègre l’atelier « Nada Théâtre » avec Jean-Louis Heckel, puis le Conservatoire du 14ème avec François Joxe. Elle poursuit sa formation durant trois ans à l’atelier « Allegro Théâtre » avec Francisco Moura. Elle suit également divers stages : « Le burlesque » avec Jean-Claude Cotillard, « Le Théâtre du Mouvement » avec Claire Heggen, l’improvisation avec Dominique Mégrier. Elle découvre aussi le clown avec le Ram Dam Théâtre puis Alan Fairbairn. En parallèle à la pratique, elle obtient une Licence d’Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle en 1996.

 

        Depuis une vingtaine d’années, elle encadre des ateliers de théâtre pour enfants et adolescents dans différentes structures associatives, scolaires et périscolaires (MJC de Gif-sur-Yvette, MJC de Palaiseau,  écoles, lycée…) où elle monte chaque année des spectacles. Elle a également encadré des ateliers et des stages pour adultes. En 2003, elle crée la compagnie « Le Théâtre des Amulettes ». Elle y met en scène Jeux de Massacres d’Eugène Ionesco, Ne rêvez pas !, création autour de textes de Jacques Prévert, Faut pas payer ! de Dario Fo. En 2011, en duo avec la chanteuse Danielle Jean, elle monte un spectacle de théâtre et de musique, Comme des brûlures de cigarettes, d’après les Chroniques des jours entiers, des nuits entières de Xavier Durringer. En 2013, elle met en scène un texte sur le deuil, Solo d’Ava, de Nadia Xerri-L. Depuis 1995, elle a joué dans L’aigle à deux têtes de Jean Cocteau, Le Jeu de l’Amour et du Hasard de Marivaux, L’Astronome de Didier Van Cauwelaert, Un Mari Idéal d’Oscar Wilde. En 2007-2009, elle interprète le rôle de Margherita dans Faut pas payer ! de Dario Fo. En 2009, elle travaille pour la première fois avec la compagnie P.A.F.R. Elle incarne Albine dans Britannicus de Jean Racine, dans une mise en scène de Philippe Audibert et François Ricordeau. Elle interprète en 2011 divers personnages féminins tirés des Chroniques des jours entiers, des nuits entières de Xavier Durringer.

 

        Elle travaille actuellement sur une création destinée au jeune public.

 

 

 

 

        « Chez Pinter, les personnages sont ambivalents, énigmatiques. L’air de rien, ils peuvent être cinglants. La femme dans La Collection et L’Amant, tout en retenue, cultive l’ambiguïté. Les silences sont aussi importants que les mots et exacerbent la tension entre les personnages. Le texte ne permet aucune approximation. Réglé comme une partition musicale, il demande une grande rigueur. Un regard, un silence, une virgule, des points de suspension, tout a son importance. C’est ce qui en fait la difficulté, mais aussi l’intérêt et la singularité. J’aime ce travail de précision. S’il laisse au départ peu de place à l’improvisation, il nous offre au fond une grande liberté. »

 

Caroline MASSE - Stella dans La Collection - Sarah dans L’Amant